1ere annnée : "Psychothérapie analytique jungienne et travail des rêves"

« Les principaux concepts, la vie symbolique, les complexes, Animus et Anima, Ombre, Soi »

Les fondamentaux du travail des rêves en psychologie analytique

Ce qui est visé est une sensibilisation forte à l’état d’esprit de la Psychologie Analytique ainsi qu’une meilleure appréhension de ses principales hypothèses et de ses concepts.
Ce qui est également visé est l’acquisition de repères jungiens qui permettront un perfectionnement de l’écoute et de l’interprétation des rêves en psychothérapie.
La première année peut être considérée comme un prélude, une mise en tension.
Les fondamentaux du travail des rêves en psychologie analytique y seront rappelés autant que la nécessité s’en fera sentir.

L’enseignement explicite et développe les énoncés jungiens en se basant sur l’oeuvre de CG Jung et sur les commentaires et approfondissements de certains de ses successeurs, notamment Marie Louise von Franz, Elie Humbert, Etienne Perrot, ainsi que Barbara Hannah, James Hillmann, Robert Johnson, etc...

Cette exposition de la psychologie analytique est illustrée par des cas concrets. Elle se réfère constamment à la pratique de l’écoute et du dialogue et à celle de l’interprétation des rêves.
Nous nous efforçons donc d’explorer, d’expérimenter, et d’authentifier les arcanes et les aspects de la Psychologie Analytique Jungienne à partir d’études de cas et de situations cliniques.

Ce qui conduit aussi à mettre en perspective les concepts et énoncés jungiens par rapport à d'autres approches psychologiques et spirituelles.

Ce qui sera privilégié, tout au long du cycle est le raccordement au travail de l'inconscient, compte tenu d'un contexte et d'une problématique. Il s'agit donc d'observer ce travail, l'évolution du processus, et de repérer les facteurs dynamiques.

Thèmes abordés :

  • Les rêves initiaux, l’ombre
  • Les complexes père et mère, les imago.
  • Animus, Anima.
Animus et anima, objets internes que l’on peut aussi rapprocher des relations d’objets intériorisés du passé, dont procèdent, en partie les complexes.
Animus et anima qui sont autant de façons d’agir et de réagir, de juger et de penser, d’entrer en relation et de vivre la relation avec l’autre, et dont les aspects cognitifs et comportementaux doivent être précisément saisis.
Animus et anima qui doivent également être sentis comme des dynamiques de croissance et de développement, autant dire les ressorts d’une expression plus riche de la personnalité. Animus et anima dans leur puissance archétypique en face desquels il importe de se situer, à la fois pour capter la charge d‘énergie positive qu‘ils véhiculent, mais aussi pour se dégager de leur emprise lorsqu’ils s’emparent de la personnalité toute entière.
  • La relation entre le moi et le Soi
  • Le travail de l’inconscient
  • La fonction transcendante.
Organismes Partenaires